L’entrepreneuriat, c’est s’insérer dans un marché déjà existant ou créer quelque chose de nouveau, un business/une technologie qui n’existait pas avant.

Ces 2 approches sont fondamentalement différentes car elles ont des besoins différents et servent des objectifs complètement discordant.

Malgré tout, après nous être arrêté sur ces 2 notions et après avoir comparé les avantages et inconvénients de chacune, vous verrez qu’au final, l’une peut servir l’autre.

Les entreprises dites “classiques”

Les PME (Petites et Moyennes Entreprises) sont typiquement des entreprises lancées par une personne pour répondre à un marché local ou régional.

Leur développement est généralement long et leur croissance est limitée à de petites ou moyennes tailles pour calquer à leur marché local ou régional.

Les motivations qui conduisent les fondateurs à se lancer sont principalement l’indépendance et le profit tiré de leur business.

L’avantage principal de ce type d’entreprise est quelles créées des emplois dits localisés et donc difficilement délocalisables.

Un autre avantage est que les capitaux ne sont pas ou peu externalisés (pas ou peu de lien avec la bourse ou des investisseurs externes).

Le contrôle de l’entreprise est donc entre les mains du fondateur, d’une famille ou d’une poignée d’associés.

Majoritairement, ces entreprises produisent des services ou revendent des produits d’autres entreprises, avec peu ou pas de transformation.

Cependant, de nombreuses PME sont dites innovantes, donc ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : oui des PME sont des entreprises innovantes, mais ce n’est pas leur principale caractéristique.

Si vous optez pour créer ce type d’entreprise, vos risques seront a priori moins élevés et vos chances de réussites plus grandes.

Mais bien sûr, comme toujours, rien n’est évident…

Les entreprises pilotées par l’innovation

C’est incontestablement le type d’entreprise le plus risqué et le plus ambitieux mais aussi le plus lucratif.

La vision des entrepreneurs-innovateurs est de rendre service au monde entier !

Ce type d’entreprise est créé par une équipe de fondateurs qui cherchent à tirer profit d’un avantage concurrentiel qu’ils ont réussi à créer.

Cet avantage peut être, par exemple, une nouvelle technologie, une approche commerciale totalement disruptive ou encore un procédé de fabrication ou l’introduction d’une nouvelle méthode sur le marché.

Souvent, le but recherché est de générer de la richesse personnelle et non pas de conserver le contrôle de l’entreprise.

Le corollaire est que pour pouvoir grossir rapidement pour générer beaucoup de profit, ces entreprises ont besoin de beaucoup de financements. Ce qui entraîne très souvent une dépendance à des investisseurs extérieurs.

De ce fait, leur développement est fulgurant (elles connaissent souvent un succès sans conteste et très rapide une fois leurs produits mis sur le marché).

Vous connaissez tous les cas Facebook, Airbnb, Uber, Google, Twitter, etc.

Pour certaines, le temps d’incubation a été relativement long comparé à des activités plus “classiques” mais une fois la décision d’aller à la rencontre de leur marché, le temps ne se compte plus en mois ou années mais en semaines, voire même en jours !

Quelle type d’entreprise allez-vous créer ?

Cela va dépendre de vos envies, de votre niveau d’investissement, de votre accompagnement, du fait de partir seul ou en association, de l’ampleur de vos capitaux, etc.

Quoi qu’il en soit, vous entreprendrez.

Et si vous démarrez une entreprise dites “classique”, rien ne vous empêchera par la suite de créer une entreprise innovante ou un produit/service innovant.

Le premier objectif n’est pas toujours le reflet de ce que devient un business.

C’est ce que j’appelle la “technique du rebond” : vous visez une première cible à atteindre pour servir un second objectif.

L’objectif principal vers lequel vous voulez aller. Mais bien souvent, il vous faudra des capitaux ou une assise sur une technologie ou un marché conséquent pour pouvoir le réaliser.

Aussi, que vous vendiez des boîtes en plastique, du conseil en entreprise ou que vous répariez des iPhone dans un premier temps, vous vous êtes déjà mis en marche, et c’est ce qui compte.

Votre objectif principal (le “rebond”) est à la porte, persévérez, vous y arriverez !