Votre idée n’est pas faite pour être gardée alors donnez lui sa chance !

Si vous avez lu l’article “Comment avoir des idées“, vous avez pu comprendre la nécessité de confronter une idée à la réalité plutôt que de la garder dans votre tête de peur de vous la faire voler.

Aujourd’hui, je souhaite vous parler de germ.io que j’ai découvert grâce à mon pote Julien.

Par coup de chance, c’est justement un outil qui permet de confronter votre idée à la réalité :)

Voyons ensemble comment vous pouvez en tirer profit.

 

1 – Je décris mon idée

Tout d’abord, vous écrivez votre éclair de génie avec l’aide d’un formulaire sur la plateforme germ.io.

À ce stade, vous exprimez ce que vous pensez sans contrainte, sans formalisme, juste tel que vous l’imaginez.

 

2 – J’enrichis ma description

Une fois votre idée décrite, vous pouvez ajouter une image, un croquis, une photo ou tout autre visuel que vous souhaitez.

Il est parfois plus efficace de représenter une idée visuellement plutôt que de la décrire avec du texte.

De plus, les personnes qui prendront connaissance de votre idée pourront recouper le texte descriptif et le visuel pour encore mieux la comprendre.

 

3 – J’organise ma pensée

L’outil germ.io est conçu de façon à vous permettre de partir de l’idée originale pour ensuite développer des sous thèmes à la manière d’une carte mentale.

C’est assez puissant pour explorer le champ des possibilités sans se contraindre à un cadre donné.

Par petites étapes successives, vous traitez chaque problème et vous décrivez chaque exigence d’une façon extrêmement simplifiée et efficace.

 

4 – Je fais appel aux autres

Une fois que vous avez exprimé votre idée, vous sollicitez l’avis d’autres personnes pour qu’elles vous offrent du “feedback”.

Vous créez en quelque sorte votre équipe d’amélioration d’idée.

Par cette technique, vous pouvez faire évoluer votre idée collaborativement.

 

“Ne me croyez pas, faites-le !”

J’adore cette phrase de Serge Marquis !

Inscrivez-vous à germ.io, c’est gratuit :)

Et s’il fallait lui trouver un défaut : l’application est en anglais.