Le terme “Hackathon” est la contraction du mot “Hack“, qui signifie “solution rapide et bricolée pour contourner un problème”, et “Marathon” car il s’agit d’une épreuve quasi sportive où l’on réalise un logiciel sur un temps très court.

L’avantage du Hackathon est de réunir 3 compétences fondamentales dans un projet d’ingénierie logiciel : une personne qui a la vision du produit (le porteur d’idée), une équipe de développement (ceux qui vont coder l’application) et un designer (celui qui va réaliser le graphisme et l’ergonomie de l’application).

Ce savant mélange permet de réaliser en très peu de temps un MVP ou un prototype (selon le niveau d’avancement du projet).

Pour vous, entrepreneurs et porteurs de projets, un Hackathon est une opportunité de valider rapidement la viabilité et la faisabilité d’un concept.

 

La preuve par l’exemple

J’ai eu le plaisir de vivre mon premier “Hackathon” grâce aux Banques Populaires.

Pour cet évènement de codage intensif, j’ai eu l’honneur de me voir confier un rôle de “Super pouvoir” pour accompagner 4 équipes. Allez, au passage, petit coup de pub pour mes compères “Super pouvoirs” : Matthieu Gioani (sur la partie Design Thinking), Yassine El Kochta (expert fonctionnel bancaire) et Pierre Bailly (support aux développements/GIT). Et tant que j’y suis, mes compères organisateurs : Simon Jaillais, Romain Fenouil, Pierre Bailly, Mélanie Poulain, Marlène LerueLauriane Lepicard et Aurelia Jaeger.

J’intervenais pour les aider avec la méthode Lean Startup et j’ai même pu donner un petit coup de main sur les développements et les pitches. J’adore varier les plaisirs :)

 

Une organisation de plusieurs mois

Organiser un Hackthon, c’est un vrai marathon car de nombreux acteurs doivent se synchroniser.

Pour que seulement 2 jours se déroulent sans accrocs, il faut mettre en oeuvre toute une logistique afin de sélectionner les idées, préparer les lieux, communiquer et faire en sorte que le jour J tout se passe bien.

 

Un lieu magique

Le Hackathon s’est déroulé à Paris dans l’AntiCafé du Campus Cluster Paris Innovation où se trouve la Web School Factory, école qui forme les managers du numérique.

L’endroit s’appelle l’Innovation Factory. C’est une association à but non lucratif qui réunit autour d’un cœur étudiant, la Web School Factory, différentes parties prenantes de l’innovation numérique dans notre pays : think-tanks, investisseurs, laboratoires de recherche, grandes entreprises et start-ups.

Leurs objectifs sont d’échanger, de développer, d’accélérer et de co-construire des projets innovants pour favoriser l’émergence des innovations de rupture par un modèle de collaboration et de confrontation original entre équipes opérationnelles et étudiants.

 

Lancement du Hackathon

L’introduction du Hackathon a été réalisée par le Directeur Général d’i-BP (filiale du groupe BPCE), suivi d’une excellente présentation de Philippe Ensarguet d’Orange Applications for Business qui nous a fait prendre conscience de la vitesse à laquelle notre monde évolue, depuis le temps des diligences ! 

Ce moment est important pour transmettre de l’énergie aux équipes.

 

4 équipes en lice

Venus de toute la France, 4 porteurs d’idées ont “pitché” leurs idées afin de recruter chacun 1 designer et 5 développeurs.

Les talentueux étudiants-designer de l’École de Design de Nantes Atlantique ont fait un boulot remarquable pour rendre les différents projets à la fois jolis et fonctionnels. Bravo à Sullivan LecomteAdrien MascunanCharles Perinet et Théo Richard.

Une fois les pitches réalisés, des cartons aux couleurs des futures équipes (jaune, rouge, vert et violet) ont été distribués à tous les participants qui n’avaient plus qu’à postuler pour intégrer leurs équipes.

 

Des animations

Le premier soir a été animé par une équipe d’organisation composée de facilitateurs, de spécialistes de l’innovation, de communicants et des “super pouvoirs”.

Une bonne soirée pizza pour “briser la glace” et permettre aux équipiers de faire connaissance :-)

La deuxième soirée était mise sous le signe du jeu, avec des croupiers qui étaient là pour animer des jeux que l’on retrouve dans les casinos. Le but était de permettre aux participants de se décontracter et de gagner des points pour une enchère de cadeaux très sympa (dont une caméra GoPro et bien sûr, actualité oblige, des figurines StarWars, thème du Hackathon).

 

Des présentations pour s’inspirer

Les “super pouvoirs” qui accompagnaient les équipes ont également été sollicités pour présenter des sujets tels que le Lean Startup (ma partie ;-) ), le Design Thinking, une démonstration d’un projet innovant et l’utilisation de l’outil de versionning Git.

Les participants pouvaient librement y assister en vue de mieux comprendre certains aspects de la création d’un produit innovant.

 

Du côté de la communication

La couverture Twitter de l’évènement a été réalisée grâce à l’outil Stampyt, un outil pour estapiller les photos avant de les diffuser sur le web et les réseaux sociaux. Stampyt permet d’appliquer facilement un modèle à chaque photo prise et d’y ajouter le compte Twitter pour facilement écrire son tweet avant envoi. Redoutable d’efficacité ! Et, Cocorico, c’est un produit de la région nantaise.

Résultat : près de 30000 vues en moins de 2 jours !

Un caméraman était également présent pour prendre des photos et des vidéos des équipes à l’oeuvre.

Des journalistes ont aussi couvert l’évènement.

 

La clôture du Hackathon

Pour clôturer l’évènement, un jury composé de professionnels de la banque et de l’innovation ainsi que près de 70 invités ont assisté en direct aux démonstrations des applications réalisées.

Un travail d’entrainement aux pitches a permis aux équipes de s’y préparer.

Après délibération, le jury et le public ont élu les gagnants qui ont obtenu une montre connectée en cadeau et un budget pour continuer le développement de leur application.

 

Si cet article vous a plu, si vous avez envie de participer à un Hackthon pour réaliser rapidement une première version de votre application ou de votre site web, avec une équipe pluri-disciplinaire, renseignez-vous auprès des organisateurs de Startup Week-end ou de GetUp.